REFERENCES

Fenêtre sur cour (Rear Window)
Film d'Alfred Hitchcock sorti en 1954.

Une des particularités de Silent Hill 4 par rapport aux autres épisodes est le thème de claustrophobie mis en avant grâce à un héros enfermé dans son propre appartement. Pour accentuer la sensation de solitude, il peut voir à travers les fenêtres et observer les autres habitants de l'appartement vivre leur vie, sans pouvoir les contacter.
Fenêtre sur cour est un film qui raconte l'histoire d'un photographe qui ne peut pas sortir de son appartement suite à un accident et il passe ses jours à observer ses voisins par la fenêtre. Plus tard dans le film il sera en danger mais personne semble entendre son appel au secours.
Il y a une similitude évidente entre les deux œuvres et il ne serait pas étonnant si la Team Silent s'est inspiré de ce film pour Silent Hill 4, d'autant plus que même le bâtiment du South Ashfield Heights présente des ressemblances avec l'appartement du film.



Pi (π)
Film de Darren Aronofsky sorti en 1999.

Henry est enfermé dans son propre appartement, et un des moyens d'observer le monde extérieur est le judas de sa porte qui lui permet de voir la vie de ses voisins.
Ce n'est pas tout à fait sûr qu'il s'agissait d'une source d'inspiration, mais on peut noter une certaine ressemblance avec le film Pi. Dans ce film, le héros souffre de troubles mentaux et a tendance à s'enfermer chez lui. Pluseurs scènes le montrent en train d'observer ses voisins par le judas.



Ring / Yûrei
"Ring" (ou "Ringu"), film de Hideo Nakata sorti en 1997.

L'apparence du fantôme de Cynthia qu'on rencontre au milieu du jeu rappelle énormément Sadako, le fantôme culte issu du film Ring. En plus des longs cheveux noirs qui cachent pratiquement le visage, son déplacement lorsqu'elle rampe au sol montre une grande ressemblance avec la scène où Sadako sort du téléviseur.
En allant chercher plus loin, on peut également faire le lien avec les yûreis traditionnels japonais. Les yûreis correspondent dans la culture japonaise aux fantômes, et l'image la plus connue est celle de la femme aux cheveux longs vêtues d'un kimono blanc pour les funérailles. Le réalisateur Hideo Nakata s'était inspiré des yûreis pour l'apparence de Sadako, il ne serait pas étonnant si la Team Silent a fait de même pour représenter les "Victims" dans le jeu qui correspondent en quelque sorte à des fantômes.

On peut également trouver d'autres clins d'œil au film Ring, notamment la télé du salon qui s'allume toute seule ou encore la présence du puits dans la forêt.



Trainspotting
Film de Danny Boyle sorti en 1996.

Trainspotting met en scène la vie de plusieurs drogués avec beaucoup d'humour noir. Si le film en soi n'a pas vraiment de rapport avec Silent Hill, on peut cependant remarquer que le personnage de Jasper Gein est calqué sur Spud, un des drogués du film.



Les Bébés de la consigne automatique (Coin Locker Babies)
Roman de Ryû Murakami sorti en 1980.

Ce roman raconte l'histoire de deux bébés abandonnés dans une consigne de gare et qui passe leur enfance dans un orphelinat. Souffrant de traumatismes, ces 2 enfants vont grandir et sombrer petit à petit dans la folie en découvrant le monde extérieur.
Le directeur créatif de Silent Hill 4, Masashi Tsuboyama, cite ce roman comme source d'inspiration pour l'histoire du jeu. En effet, le roman rappelle beaucoup l'enfance de Walter Sullivan abandonné dans l'appartement 302 et qui a grandi dans un orphelinat. Le petit Walter a ensuite vécu de nombreux événements qui l'ont traumatisé, jusqu'à ce qu'il finisse par devenir un tueur en série.



Event Horizon, le vaisseau de l'au-delà
Film de Paul W. S. Anderson sorti en 1997.

A la fin du jeu, on combat Walter dans une étrange pièce avec une machine qui est sensée broyer le corps d'Eileen si on ne se dépêche pas. Le design de cette machine semble être repris du moteur gravitationnel dans le film Event Horizon.



The Wall Man (Kabe-Otoko)
Manga de Daijiro Morohoshi publié entre 1995 et 1996.

Kabe-Otoko, littéralement "l'homme-mur", est un manga qui parle d'un étrange phénomène dans la ville de Tokyo. Les rumeurs affirment que des êtres dotés d'une conscience vivent dans les murs en béton de la ville et observent la vie des habitants. Certaines personnes deviennent obsédées par cette idée et cherchent à entrer en contact avec ces Wall Men, alors que ses êtres mystérieux semblent rechercher un moyen de sortir du mur...
Certains visuels du manga ainsi que l'idée-même des "hommes vivant dans les murs" rappellent énormément le monstre "Wall Man" de Silent Hill 4 qui sont d'ailleurs appelés de la même manière que dans le manga. Il se peut que les développeurs s'en sont inspirés.
Le manga a été adapté ensuite au cinéma par Wataru Hayakawa en 2006.



The Cell
Film de Tarsem Singh sorti en 2000.

The Cell met en scène une expérience thérapeutique qui permet à un individu de visiter l'intérieur des esprits d'un patient. Une psychologue est alors appelée par le FBI pour qu'elle plonge dans le mental d'un tueur en série afin d'essayer de sauver la dernière victime du tueur.
Le film présente des visuels intéressants dont la Team Silent avoue en être inspirée. En particulier dans Silent Hill 4, le joueur visite un monde parallèle imaginé par le tueur en série Walter Sullivan et dont les différents détails des décors sont tous issus de ses souvenirs, ce qui rappelle énormément le concept du film.



Autres clins d'œil

  • Dans le métro South Ashfield, il y a 2 lignes qui portent comme nom "King St. Line" et "Lynch St. Line". Il s'agit d'un clin d'œil assez évident à l'écrivain Stephen King et au réalisateur David Lynch.

  • En observant bien les détails du quai de la ligne King St., on remarque un panneau indiquant la direction "Cronenberg Street". Il s'agit d'un hommage au cinéaste David Cronenberg, connu notamment pour le film "La Mouche."


  •