Analyse de l'histoire du jeu
Par ThoRCX

Le début de la tragédie
Pour expliquer en détails les événements de Silent Hill 4, nous devons revenir à la source de cette histoire et replonger dans la vie de Walter. Il y a 34 ans, le couple Sullivan qui habitait alors à l'appartement 302 du South Ashfield Heights mit au monde le petit Walter. Cependant, l'enfant n'était pas désiré. Le père de Walter semblait être un homme particulièrement violent et autoritaire. Il força sa femme à abandonner le bébé, et le couple quitta l'appartement.
C'est Frank Sunderland, le concierge, qui finit par tomber sur le bébé et l'emmena à l'hôpital St-Jérôme. Ne pouvant pas l'élever lui-même (il était déjà père de James, le protagoniste de Silent Hill 2, âgé autour de 3 ans à l'époque), il décida de le confier à l'orphelinat "la Maison de l'Espoir" (Wish House en VO) situé à proximité de Silent Hill. La seule chose qu'il garda était le cordon ombilical de Walter. Je ne sais pas vraiment pourquoi il l'a gardé, peut-être juste pour un souvenir.

Malheureusement, Frank ne savait pas que la Maison de l'Espoir n'était pas un orphelinat ordinaire. Il s'agissait d'un établissement dirigé par l'Ordre, la secte de Silent Hill. Les prêtres s'en servaient pour enseigner leur croyance aux enfants. L'éducation était stricte, et le moindre enfant qui désobéissait était envoyé dans une prison située pas loin de l'orphelinat pour les punir. L'orphelinat était gardé par Andrew DeSalvo, un violent alcoolique, qui n'hésitait pas à frapper les enfants qui l'agaçaient juste pour le plaisir.
Un journaliste nommé Joseph Schreiber réalisa des enquêtes à ce sujet et publia un article. On peut lire ce document dans Silent Hill 3. Les hasards firent que Joseph Schreiber devint un des futurs locataires de l'appartement 302 du South Ashfield Heights.


Un enfant à la recherche de sa mère
Six ans plus tard, Walter était devenu un garçon solitaire qui rêvait de retrouver sa mère. Un jour, un des membres importants de la secte nommé Dahlia Gillespie visita l'orphelinat. A l'époque, elle était déjà en préparation pour le rituel de sacrifice de sa propre fille Alessa, ce qui va plus tard engendrer les événements de Silent Hill 1. Cependant, elle voulait s'assurer d'avoir un plan B au cas où sa fille meurt durant le rituel. C'est alors qu'elle fit la connaissance du petit Walter. Elle lui apprit que l'appartement 302 où il avait été retrouvé était en fait sa propre mère, un concept totalement absurde mais dont l'enfant naïf et désespéré y crut instantanément.

Depuis ce moment-là, Walter partait régulièrement à South Ashfield en prenant le métro et le bus. Les enfants les plus sages étaient tolérés de sortir pour le week-end par les prêtres (même si Andrew n'aimait pas cela et n'hésitait pas à battre les enfants qui essayaient de partir). Chaque semaine, Walter tentait de rentrer à l'intérieur de l'appartement 302 mais le locataire refusait.
C'est alors qu'il croisa Richard Braintree, un homme d'affaire vivant au 207. Richard était connu par les habitants du South Ashfield Heights comme étant quelqu'un d'extrêmement susceptible et violent. Il était agacé de voir l'enfant trainer dans les parages, et un jour il lui cria dessus pour le chasser. C'était un événement qui avait particulièrement traumatisé l'enfant.


L'adolescence de Walter
Quelques années plus tard, Walter avait 13 ans et il passait souvent les nuits dans le métro de South Ashfield comme un sans-abri, toujours dans l'espoir de retrouver un jour sa mère. C'est alors qu'il rencontra Eileen Galvin vivant également au South Ashfield Heights, à l'époque âgée seulement de 5 ans. La petite fille rentrait des courses avec sa mère, et se demanda pourquoi Walter dormait ici tout seul. Bien que sa mère lui demanda de ne pas trop s'en approcher, Eileen lui adressa la parole. Walter était étonné et ne savait pas vraiment quoi lui répondre, mais Eileen lui donna une poupée pour qu'il ait de la compagnie. Ce court événement a particulièrement marqué Walter, c'était la première fois que quelqu'un avait été gentil avec lui. Il garda précieusement cette poupée toute sa vie.

Deux ans plus tard, il fit une conversation beaucoup moins sympathique avec Cynthia Velasquez. Cette dernière était une jeune collégienne âgée de 13 ans qui habitait à South Ashfield. C'était la fille dont Walter était tombé amoureux. Alors qu'elle marchait avec ses amies, Walter décida de lui parler pour essayer de prendre contact avec elle. Cynthia fit semblant au départ de s'intéresser car elle trouvait Walter plutôt beau, mais en voyant qu'il était habillé comme un sans-abri, elle fit rapidement dégoûtée et le renvoya violemment. Cet événement humiliant avait également traumatisé Walter.

A 19 ans, Walter travaillait à mi-temps au magasin de sport de Rick Albert à South Ashfield, à la fois pour financer ses études à l'université de Pleasant River, mais également pour essayer encore d'aller à l'appartement 302. La plupart des habitants du South Ashfield Heights commençaient à se plaindre de sa présence. Walter voyait de plus en plus les habitants de cette ville comme ses ennemis qui l'empêchaient d'atteindre sa mère.


Les 21 Sacrements - La Sainte Assomption
Alors que Walter désespérait pour retrouver sa mère, le prêtre George Rosten de l'Ordre enseigna un rituel ancien appelé les "21 Sacrements, la descente de la Mère Divine". Ce rituel consistait à sacrifier au total 21 victimes pour invoquer la "Mère Divine" qui serait en réalité qu'une forme prise par le Dieu maléfique vénéré par la secte. Walter confondit cette Mère Divine avec sa propre mère, et décida d'exécuter le rituel lorsqu'il avait 24 ans. Cela a commencé supposément en 1994, 10 ans avant le début du jeu.

"Le premier signe
Et Dieu a dit,
Le moment venu, ma colère purifiera le monde.
Rassemble l'Huile blanche, la Coupe noire et le sang de dix Pécheurs.
Apprête-toi, pour le Rituel de la Sainte Assomption."


Le premier étape du rituel appelé la "Sainte Assomption" consistait à tuer 10 victimes en leur arrachant le cœur. C'était alors que la première série de meurtres de Walter commença. Il choisit 10 victimes plus ou moins au hasard, notamment des gens de son entourage comme les prêtres de la secte (dont ironiquement George Rosten lui-même), les habitants de South Ashfield ou les étudiants de l'université Pleasant River. Parmi les victimes, il y avait également deux enfants frère et sœur, Billy et Miriam Locane. On peut trouver un document traitant de ce meurtre dans Silent Hill 2. Chaque victime portait une incision qui formait des numéros. Cela correspondait à celui de la victime dans le rituel (01121 = 01 / 21 etc...)


Les 21 Sacrements - Le Deuxième Signe
"Le Deuxième Signe
Et Dieu a dit,
Donne le Sang des dix Pécheurs et l'Huile Blanche en offrande.
Tu seras libéré du carcan de ton enveloppe terrestre et jouira du Pouvoir des Cieux. De la Nuit et du Néant, fais rejaillir les Ténèbres et ceins toi de Désespoir au nom de l'Elu."


La deuxième étape du rituel consistait à se suicider et devenir soi-même la 11ème victime. Cela permettait alors à l'exécuteur de se libérer de son propre corps et devenir une entité surnaturelle capable de vivre après la mort. Walter fit exprès de se faire capturer par la police, et se donna la mort dans la cellule en s'enfonçant une cuillère dans la gorge. Son corps avait été enterré dans la cimetière de Silent Hill.
Son esprit revint pour déterrer son propre cadavre. Ce dernier sera caché dans une partie dissimulée de l'appartement 302. D'ailleurs, les joueurs les plus attentifs auront remarqué que les appartements du South Ashfield Heights contiennent tous 5 pièces dans le monde de l'appartement alors que l'appartement 302 n'en contiennent que 3.

Deux ans plus tard, une nouvelle série de meurtres inquiéta la police. Les enquêteurs furent surpris de découvrir à nouveaux ces numéros inscrits sur les corps, comme si quelqu'un voulait poursuivre l'œuvre de Walter Sullivan. On trouva ainsi au total trois corps, de 12121 à 14121, entre 1996 et 2001. Ils appelèrent cela "l'affaire Walter Sullivan série 2". En réalité, ces 3 victimes ont été tuées par l'esprit de Walter Sullivan revenu sur terre.
Lorsque la victime 14121 avait été retrouvée, le journaliste Joseph Schreiber qui occupait alors l'appartement 302 commençait à s'intéressait sur ces meurtres. Or, il se retrouva enfermé dans son propre appartement et devint lui-même la 15ème victime de Walter Sullivan. Pendant qu'il était enfermé, il écrit ce qu'il savait sur ces meurtres dans le "Journal Rouge" que le joueur trouve au fur et à mesure dans le jeu. Avant sa mort, Joseph vécut le même genre de mésaventure que Henry. La séquence du prologue du jeu correspond à sa mort.
Ainsi, le Deuxième Signe des 21 Sacrements s'était achevé.


Les 21 Sacrements - Les derniers Signes
"Le Troisième Signe
Et Dieu a dit,
Retourne à tes sources à travers la Tentation du pêché.
Sous l'œil vigilant du démon, erre seul dans le Chaos sans contours. L'alignement des quatre Expiations en dépend.

Le dernier signe
Et Dieu a dit, de ta chair sépare la Mère Réincarnée et l'Elu.
Ta tâche accomplie, le Mystère des 21 Sacrements provoquera la réincarnation de la Mère et la rédemption de la Nation du Péché.


Walter pouvait désormais passer aux dernières étapes du rituel. Il créa un double de lui-même à l'apparence d'un enfant. Le Walter adulte serait l'exécuteur qui est là pour s'assurer que le rituel se termine, alors que le petit Walter serait l'enfant qui profitera d'une nouvelle vie une fois la Mère Divine invoquée. L'adulte représente en quelque sorte la folie et la vengeance de Walter pour ce monde et ses ennemis, alors que l'enfant serait son côté pur et naïf qui cherche juste à retrouver sa mère et vivre heureux.

Entretemps, Henry Townshend emménagea au 302 du South Ashfield Heights qui était devenu libre depuis la mystérieuse disparition de Joseph Schreiber. Deux ans après son déménagement, Walter condamna la porte du 302 avec des cadenas afin d'enfermer Henry qui, ayant choisi malheureusement cet appartement, était voué à devenir un des sacrifiés du rituel. C'est à partir de là que les événements de Silent Hill 4 commence.
Grâce aux trous qui se forment dans son appartement, Henry a pu visiter les différents mondes parallèles créés par Walter. Chaque monde reflète les lieux qui ont marqué la vie de Walter : le métro du South Ashfield où il passait ses nuits, la forêt de Silent Hill avec l'orphelinat, la prison lacustre où les orphelins se faisaient enfermer, une vision déformée de la ville de South Ashfield, l'hôpital St-Jérôme où il avait été emmené après sa naissance et enfin l'appartement lui-même.

Dans chacun de ces mondes parallèles, Walter a pu enfermer une autre personne en plus de Henry pour tuer les 5 autres victimes restantes.
  • La 16121 est l'amour brisé de Walter, Cynthia, symbolisant "la Tentation".
  • La 17121 est Jasper Gein, un des étudiants de l'université Pleasant River, représentant la "Source". Je ne suis pas vraiment sûr de pourquoi Jasper a été choisi comme victime. Peut-être à cause de son amour pour les sciences occultes, il était devenu une source d'informations pour Walter dans le passé en lui indiquant où il pourrait trouver les objets nécessaires pour le rituel tels que l'"Huile blanche" ou la "Coupe noire".
  • Andrew DeSalvo, le violent gardien de l'orphelinat devient la victime 18121 pour représenter l'"œil Vigilant".
  • Richard Braintree, l'habitant du 207 qui traumatisa le petit Walter dans le passé est la victime 19121, autrement le "Chaos".
  • Enfin, pour le rôle de la "Mère Réincarnée" ou le numéro 20121, Walter choisit Eileen Galvin qui fut la seule personne ayant accordé de la gentillesse envers lui. Il s'agit peut-être de la raison pourquoi Walter n'a pas pu assez blesser Eileen pour qu'elle en meurt.
    Henry était voué à devenir la 21ème victime, pour accomplir le rôle de l'Elu, la seule personne capable de survivre à ces épreuves préparés par Walter dans les mondes parallèles.


    Conclusion
    Ainsi, nous pouvons voir que l'histoire de Silent Hill 4 tourne entièrement autour de la vie de Walter et sa lutte désespérée pour retrouver sa mère. Beaucoup de joueurs ont trouvé que le personnage principal du jeu était plat et manquait de personnalités, il s'agit sans doute là d'un choix de la part de la Team Silent pour mieux mettre en valeur Walter Sullivan qui est le véritable personnage central du jeu.
    Malgré son aspect incroyablement froid et cruel, Walter n'est pas un simple tueur assoiffé de sang. Au fond, il n'est qu'un enfant qui n'a jamais pu grandir à cause du traumatisme causé par l'abandon de ses parents et l'éducation stricte de la secte de Silent Hill.
    A la fin du jeu, avant de mourir, il laissera une dernière parole : "Maman..." Sans doute une des citations les plus tristes de tous les Silent Hill.


    Dossier par ThoRCX


  •